Recherches

Publications

Au Fil des Saisons Au Fil des Saisons
L'agenda des Evénements horticoles et du jardin
Revue FWH Revue FWH
Revue de la Fédération Wallonne Horticole

 

L'horticulture en Wallonie

Depuis une vingtaine d’années, le paysage de l’horticulture wallonne a évolué favorablement, avec une augmentation des superficies de production et du nombre de producteurs. Si le terme horticulture fait généralement plutôt penser aux fleurs et aux jardins, sa définition s’avère bien plus étendue. Selon le dictionnaire, l’horticulture est «une branche de l’agriculture comprenant la culture des légumes, des fruits et des petits fruits (fraises, groseilles…), des fleurs, des arbres et arbustes d’ornement». Tout un programme qui réunit l’horticulteur, le pépiniériste, l’arboriculteur fruitier, le maraîcher et le fraisiériste mais aussi, au sens le plus large, l’entrepreneur paysagiste et le fleuriste.

Un secteur pourvoyeur d’emplois

La production horticole wallonne avoisine aujourd’hui les 155 millions d'euros, sans compter le chiffre d’affaires des entreprises de Parcs & Jardins. En termes de nombre d'entreprises, l'horticulture wallonne compte environ 1200 exploitations de production (fruitière, maraîchère et ornementale) et plus de 2000 entreprises de Parcs & Jardins. Les caractéristiques de l'activité horticole font que ce secteur est un grand pourvoyeur d'emplois. En Région Wallonne, plus de 10.000 personnes sont concernées par le secteur de l’horticulture. Le nombre d'ouvriers occupés dans ce secteur (CP145) s'élève à plus de 3000 en 2007, soit 2,5 à 3 fois celui des emplois salariés agricoles (CP144). Et ce nombre n'a cessé d'augmenter ces dernières années, suivant en cela une tendance également observée en Flandre. Par ailleurs, 3000 personnes sont également occupées dans le cadre spécifique du travail saisonnier, essentiel à la poursuite de certaines activités horticoles, principalement dans le secteur fruitier et maraîcher.

L’horticulteur wallon…

L’horticulteur wallon est un indépendant qui gère son entreprise, comme tout patron de PME. Il ressent moins les contraintes que ses confrères agriculteurs: pour lui, pas de jachères obligatoires, pas de quotas de production à respecter, pas d’intervention publique dans l’élaboration de ses prix … Dans le métier d’horticulteur, où les heures de travail ne se comptent guère, il n’y a pas de bénéfice sans travail, de plaisir sans passion. A l’heure de la mondialisation des échanges commerciaux, la concurrence est de plus en plus importante, venant de pays où le coût de la main-d'œuvre est moindre, où les conditions climatiques sont parfois plus favorables, où les contrôles et règlements sont souvent moins contraignants. Mais l’horticulture wallonne dispose néanmoins de nombreux atouts, sur lesquels ses professionnels peuvent s’appuyer : des terres de bonne qualité, à un prix moins élevé qu’en Flandre, des productions diversifiées et de qualité, des producteurs dont le savoir-faire est reconnu et des parts de marché à prendre en Wallonie. Les produits wallons, de par leur qualité, méritent d’être davantage valorisés !

Présentation > L'horticulture en Wallonie / Historique / Objectifs / Fonctionnement / sous-secteurs horticoles